La Tour

Description architecturale :

La tour de l'horloge se dresse à l'extrêmité sud de la colline du Castelleras, en face de l'église. De sa fonction première, la tour a conservé son aspect général défensif. Construite en pierres calcaires avec un appareil de bossage, elle mesure 23,50 m de haut. Le haut des murs est marqué par des mâchicoulis sur arcs reposant sur des corbeaux en quarts-de-rond permettant une avancée à l’aplomb des murs.

La façade orientale est marquée de l’unique porte d’entrée de l’édifice et d’une petite fenêtre. L’élévation sud présente deux fenêtres, aujourd’hui murées. Quant à la face ouest, elle est percée de paires de petites lucarnes à chaque étage. Son sommet est couronné d’un campanile en fer forgé, (portant une cloche millésimée 1866). Les campaniles, éléments typiquement provençaux permettent de lutter contre les incendies causés par l'effet combiné du vent et de la chaleur particulièrement intense dans la région. Ils tirent leur origine de la campanule dont ils sont inspirés.

   

Historique :

C'est à tort que cette tour est encore souvent attribuée aux Templiers. Son édification est le fait du seigneur local : Boniface de Castellane, au XIVème siècle. Elle servait à l'origine de tour de guet et d'entrepôt pour l'impôt seigneurial. Tour de retranchement ou donjon, c’est dans ce cadre que sa fonction défensive prend tout son sens : la défense de l’impôt seigneurial. Dans le courant du XIXème siècle, elle a été percée de fenêtres afin d’être transformée en pigeonnier. Les nombreux boulins (nids de pigeons), encore conservés à l’intérieur de la tour attestent de cette fonction. Puis dans le courant du XIXème siècle, elle devint le support de l'horloge communale. Un campanile et sa cloche furent installés au sommet en 1866. Reconnue parmi les plus beaux ouvrages d'architecture militaire de Haute-Provence, elle est classée Monument Historique depuis le 11 janvier 1921.

Depuis 1972, le rez-de-chaussée abrite le petit Musée Gallo-Romain.

Vous découvrirez à ses pieds l'admirable panorama des toits du village. Les étages de la tour ne sont pas aménagés pour accueillir du public. Leur accès n'est donc pas possible.



 


 

 


 

©2017   |    Mentions légales   |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |