Les peintures de Gibelin

Les peintures sur toiles

L’église paroissiale de Saint-Martin-de-Brômes possède un ensemble exceptionnel de peintures sur toiles datant de la fin du siècle dernier. Certaines font l’objet de protection par inscription à l’inventaire supplémentaire des monuments Historiques ou bien d’un classement.

Ces peintures sur toiles ont été réalisées par un artiste provençal, très attaché aux Alpes de Haute-Provence : Esprit Michel GIBELIN.

Ensemble à la thématique cohérente et aux styles différents, s’inspirant du XVème siècle, Esprit Gibelin a traité des épisodes de la vie de Saint-Martin et des passages bibliques.

L’adaptation parfaite aux intrados des arcs formerets de l’église confère à ces toiles leur particularité.

Esprit Michel GIBELIN (Marseille 13 avril 1852 - Gréoux-les-Bains 21 octobre 1909) est le petit- fils d’Esprit Antoine GIBELIN, artiste peintre et archéologue.

Licencié de droit, Esprit Gibelin est entré dans l’administration comme attaché du cabinet du Préfet de Marseille en 1876, puis au Ministère de l’Instruction Publique. En 1880, à Paris il intègre l’atelier de Gérone à l’école des Beaux-Arts. En 1882, il donne sa démission afin de se livrer exclusivement à l’étude de la peinture. En 1893, il est lauréat du concours donné par le Ministère des Beaux-Arts pour l’exécution des verrières de la cathédrale d’Orléans représentant la vie de Jeanne d’Arc. Revenu s’installer dans le domaine familial de la Bastide Blanche à Gréoux-les-bains, il expose périodiquement  aux Amis des Arts à Aix.

Vers 1900, la maladie ne lui permet plus de traiter des grands sujets, il se tourne alors vers des scènes champêtres de Haute-Provence et des décorations de petites dimensions : tympan de la chapelle du petit séminaire à Aix, écussons ornés de 20 figures de la salle des états généraux de la mairie de Château-Arnoux, Salomé recevant la tête de Saint-Jean Baptiste à l’église et le baptême du Christ à Gréoux.

Estropié, méconnu et écarté, il trouvera dans la religion, une volonté tenace, presque héroïque qui l’empêchera de sombrer dans la déchéance.

Il eut le privilège d’accompagner Cézanne pour peindre sur le motif.

La série de peintures sur toiles de l’église de Saint-Martin-de-Brômes se compose de 7 tableaux représentant : La charité de Saint-Martin, la messe miraculeuse, La mort de Saint-Martin, le miracle de l’ours, l’éducation de la Vierge, la fuite en Egypte, Adam et Eve chassés du paradis et le voile de Véronique. Ces toiles sont très abîmées pour certaines et un programme de restauration a été décidé par la Municipalité de Saint-Martin-de-Brômes. En 2015, pour engager les travaux, la restauration démarrera par : l’éducation de la Vierge et la fuite en Egypte, situées dans la chapelle de la Vierge.

 

 


 



 



 



 



 



 

©2017   |    Mentions légales   |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |