Les Restaurations 2015

L’église paroissiale de Saint-Martin-de-Brômes possède un ensemble exceptionnel de peintures et vitraux, de la fin du siècle dernier. Reconnu et protégé, depuis 1994 par inscription, pour les vitraux, et  en 2000 par classement, pour les toiles, ce patrimoine a subi les dommages du temps. Les peintures sur toiles d’Esprit Michel Gibelin sont très endommagées : peintures décollées, toiles déchirées pour certaines. Il en va de même pour les vitraux aux verres brisés et plombs cassés. Dès 2013, les élus locaux et instances patrimoniales envisagent la nécessité d’une restauration. Les premiers contacts établis, il était urgent d’intervenir.

En 2014, le Conseil Municipal délibère pour les travaux de restauration, et sous l’appui technique de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, deux restauratrices régionales spécialisées sont choisies pour la réalisation du chantier. Mme Bernadette Ollivier (Atelier du vitrail à Forcalquier) s’est chargée de restaurer les vitraux. Mme Silvia Petrescu (Atelier Marseillais) a restauré deux toiles.

Les peintures sur toile :

La difficulté de restauration des peintures était importante. L’adaptation parfaite des toiles aux intrados des arcades aveugles de l’église rend le travail complexe. Les châssis (support de bois sur lequel se fixe la toile), réalisés certainement par le peintre lui-même, sont fragiles. En très mauvais état, ils risquaient de casser au moment de la dépose.

Pour des questions techniques, il a été décidé de démarrer le programme de restauration par les deux toiles les plus petites : la Fuite en Egypte (à gauche) et l’Education de la vierge (à droite), situées dans la chapelle de la vierge. Les toiles ont été nettoyées, réparées, consolidées, les lacunes comblées et leurs châssis traités, voir changés.

Les vitraux :

Les vitraux de l’église se composent de scènes historiées et de motifs floraux. C’est un ensemble cohérent, datant de la fin du XIXème siècle.

Le programme de restauration concerne touts les vitraux de l’église (excepté le plus récent, au-dessus de l’entrée de l’église).

Les sujets traités :    

- le Couronnement et l’Annonciation de la Vierge dans la chapelle de la vierge

- Saint Agricol, dans la chapelle de Saint Martin, avec le millésime 1891

- Moïse sur le Mont Sinaï avec les Tables de la Loi, petit occulus de la façade

- Décors floraux du vitrail situé de l’abside.

La restauration a débuté par l’occulus et Saint Agricol. Un travail sur ces œuvres a permis d’apporter de nouvelles indications : dates, représentations, concordance des vitraux, artistes. Le coup de pinceau du vitrail de l’occulus indique que son auteur n’est pas le même que pour les autres vitraux de l’église.

Ces restaurations ont été financées conjointement par la Commune de Saint-Martin-de-Brômes, l’Etat (DRAC), le Département des Alpes de Haute-Provence et les nombreux donateurs par l’intermédiaire de la Fondation du Patrimoine et son antenne départementale.

 



 



 



 



 



 

©2017   |    Mentions légales   |    Contact    |    Réalisation Galets Bleus Web   |